Exigeons la déchéance de la nationalité française pour les djihadistes !

Ce matin une dizaine de nos militants ont distribué plus de 1000 tracts au marché Forville. Exigeons la déchéance de la nationalité française pour les djihadistes !

Lien permanent

Déchéance de la nationalité des djihadistes français !

Ce samedi matin, nous sommes allés a la rencontre des cannois sur le marché Forville pour une distribution de tracts. Nous demandons la déchéance de la nationalité des djihadistes français partis combattre a l’étranger. Avec un accueil chaleureux, beaucoup de personnes nous ont apporté leur soutien face a ce fléau et nous remercions ce généreux monsieur pour son don.

Lien permanent

7ème Cercle Jean Giono : “Aujourd’hui Lampedusa, demain Cannes-la-Bocca?”

Vendredi 29 novembre, 7ème Cercle Jean Giono : “Aujourd’hui Lampedusa, demain Cannes-la-Bocca?”

Lien permanent

« Reportage de FR3 : Estrosi ou Lisnard, deux approches, une même complaisance »

Communiqué du 14/02/2013 : « Reportage de FR3 : Estrosi ou Lisnard, deux approches, une même complaisance »

Pendant des années les politiciens français ont tout à la fois favorisé l’immigration et ont nié ses impacts négatifs sur la société française.
Aujourd’hui l’illusion d’un islam soluble dans la République est également partagée  par un Christian Estrosi à Nice comme par un David Lisnard à Cannes.

Sans parler de la montée des islamistes, par exemple dans la communauté  tunisienne lors des dernières élections, rappelons que l’Islam lui-même n’est pas, contrairement aux poncifs des déclarations œcuméniques,  «une religion de Paix ».
Le prophète n’est pas le paisible Jésus Christ,  il attaquait en personne, à la tête de ses guerriers, les caravanes venues de La Mecque.
Il n’y a pas et n’existera pas « un Islam modéré à la française », il y a seulement un islam tout court.
L’isolement hostile d’un marginal comme l’Imam de Drancy le démontre.

Le choix d’un mitage de Nice par de nombreux lieux de cultes ou la construction d’une nouvelle mosquée à  Cannes , en passe de s’appeler  «Cannes les deux mosquées», ne change rien sur le fond : ces établissement pérennisent sur notre sol des populations migrantes qui n’ont pas vocation à rester en France.

Le cas de la mosquée de Cannes est doublement scandaleux : elle est construite sur un terrain de la ville, consenti pour un prix incroyablement dérisoire au moyen d’un bail emphytéotique.
Il est vrai que sous la présidence Sarkozy la loi de 1905 a été vidée de son contenu puisque les collectivités ont obtenu ce droit.

Cela, dans les faits, au bénéfice quasi exclusif  de l’Islam.

Ce sont donc les contribuables Cannois qui en définitive ont payé le terrain.

Quant au financement de la mosquée par un Saoudien, il est pour le moins choquant en terme d’absence de réciprocité : aucune construction d’église n’est permise dans ce pays, l’introduction d’une bible y est prohibée.

Rien qui ne semble devoir gêner M. Lisnard.

Les identitaires  informeront prochainement la population de ce scandale.

Alain-Christian Fragny – Bloc Identitaire Cannes

Reportage de France 3 Côte d’Azur

 

Lien permanent