Déchéance de la nationalité des djihadistes français !

Ce samedi matin, nous sommes allés a la rencontre des cannois sur le marché Forville pour une distribution de tracts. Nous demandons la déchéance de la nationalité des djihadistes français partis combattre a l’étranger. Avec un accueil chaleureux, beaucoup de personnes nous ont apporté leur soutien face a ce fléau et nous remercions ce généreux monsieur pour son don.

Lien permanent

Le grand remplacement, c’est maintenant !

Hier soir lors de notre dîner-débat nous accueillions l’écrivain et président du parti de l’In-nocence Renaud Camus pour une conférence sur le thème du “Grand Remplacement”, phénomène de migration massive de peuples extra-européens sur notre continent, aboutissant sur le long terme à un remplacement de peuple. Ainsi notre intervenant se livra à une critique fort négative de l’immigration et de ses effets plus que néfastes sur la société dans son ensemble, dans des domaines divers tels que la sécurité, l’éducation, l’économie, le sentiment national, notre civilisation, et bien d’autres malheureusement. Peignant avec réalisme le tableau d’une France en pleine déliquescence, son analyse sociétale ne saurait demeurer franco-française puisque elle porte autant sur notre pays que sur l’ensemble de notre continent, en proie de part en part à ce désastre, en témoigne à des stades encore plus avancés les situations de pays tels que l’Angleterre ou la Suède. Si les explications de notre conférencier sont évidement fondées et surtout plus qu’approuvables par toute personne de bonne foi et ayant une bonne vue, celles-ci contrarient fortement certains partisans actifs du grand remplacement, en témoignent dernièrement le procès (et la condamnation) de Renaud Camus pour “incitation à la haine raciale”, procès stalinien purement idéologique et malhonnête dont les artisans ne sont autres que les “antiracistes” du Mouvement de Rapprochement et d’Amitié entre les Peuples. Ces grands démocrates bénéficient évidement du soutien inconditionnel de la Justice (qui porte bien mal son nom), le tribunal ayant déclaré lors de cette affaire que les propos de l’écrivain faisaient preuve d’une ” stigmatisation d’une rare outrance”, rien que ça. Bien que légèrement détroussé par les modèles de vertus que sont ces associations et juges “antiracistes”, Renaud Camus n’en demeure pas moins convaincu de la lutte vitale contre l’immigration massive. Pour finir, à la suite de cette conférence fut organisé un véritable débat entre l’intervenant et les nombreux militants et sympathisants réunis pour l’occasion, qui a grandement enrichi cet exposé. Enfin le repas fut servi et prirent place de nouveaux débats à chaque table, dans une ambiance chaleureuse que nous aimons à entretenir. Imposé et défendu ardemment par un système corrompu, le remplacement de populations qui s’abat sur la France et sur l’Europe n’aura de cesse d’être combattu par les identitaires, qui depuis leur naissance ont toujours lutté tant contre les conséquences que les causes de ces flux migratoires dévastateurs. Qu’importe les discours moralisateurs, les atteintes à nos libertés et les condamnations, soyez-en sûrs, nous ne baisserons pas les bras !

Lien permanent

Les Cannois savent se défendre !

 

Accueillis par nos camarades de Rebeyne dans un superbe gymnase en campagne lyonnaise, plusieurs membres de la section Cannoise de Génération Identitaire participèrent à un stage d’autodéfense fort instructif, dans le cadre de notre campagne nationale intitulée ” Génération Anti-Racailles”. Pourquoi participer à ce stage ? Tout simplement parce qu’aujourd’hui il ne fait pas bon ne pas savoir se défendre, compte tenu de l’insécurité galopante régnant dans notre société. Problème très grave auquel nous faisons face un peu plus chaque jour, en témoignent les agressions gratuites exercées par des bandes de racailles, motivées par un regard de travers, une cigarette refusée voire même la haine du “blanc”. Ainsi, apprendre à se défendre (ou revoir ses acquis pour certains habitués des sports de combat) vient tout naturellement à l’esprit des jeunes identitaires qui, plutôt que de baisser les bras face à l’insécurité, luttent sans relâche contre ce fléau. Fléau qui, comme nous avons l’habitude de le rappeler, n’est en rien une fatalité et qui n’a pas à le devenir. Ce stage, tant facile d’accès et pédagogique que physique et intense, nous a donc aussi bien appris à éviter une possible altercation qu’à la gérer si elle s’avère inéluctable. Ainsi vigilance, politesse, fermeté, côtoyèrent coups de poings, kicks et saisies, lors de différents modules dispensés par un excellent moniteur. Ce dernier était en effet particulièrement doué pour remettre en contexte ses apprentissages, notamment à travers différents scénarios qui collaient ingénieusement avec la réalité. Succédèrent au stage des combats de boxe anglaise et de kick boxing entre les militants les plus sportifs (dont un Cannois ressorti victorieux pour notre plus grand plaisir), puis un concert particulièrement bon du groupe niçois Soleil et Acier, clôturant agréablement une journée bien remplie. Ayant appris ou revu les bases de l’autodéfense dans une ambiance alternant camaraderie et sérieux, nous sommes rentrés aussi déterminés qu’avant, mais surtout plus expérimentés. Qu’à cela ne tienne et n’en déplaise à certains, les identitaires Cannois savent se défendre !

 

Lien permanent

JoeyStarr barres toi donc de chez nous !

 

Ainsi, ivre-mort  a t’il dû être débarqué d’un avion à Nice, une bouteille d’eau de vie à la main, après avoir copieusement  injurié l’équipage. Il s’appelle Didier Morville il est connu sous le nom ronflant et ridiculement outrancier de JoeyStarr. Pour le tournage d’un film il a séjourné à Cannes durant une quinzaine de jours.  Non, franchement, nous ne l’aimons pas ce rappeur. Surtout lui le chanteur de NTM, pardon, insistons sur le sens : Nique Ta Mère. Nous sommes dans un monde sans foi ni loi où la célébrité est en elle-même une valeur. Cela suffit pour que journalistes, badauds crétinisés, membres du star système, comme Béatrice Dalle son ex compagne, en fassent une icône. Pour nous, il est surtout un alcoolique, un voyou dix fois condamné, mal élevé, vulgaire, violent. Doit-on faire un rappel : agression d’un passant à la sortie d’une boîte de nuit (2 ans avec sursis dont 6 mois fermes en 2009), condamnation pour les paroles ignobles d’une de ses chansons contre la police, mauvais traitement contre des animaux (tabassage filmé de son singe). Et çà se pavane dans un des plus beaux hôtels de Cannes, et ça tourne des films, et çà a droit à l’attention des média, et çà gagne, beaucoup, de fric.

Assez de cette idolâtrie de la mocheté et de la petitesse, souhaitons que ce triste individu regagne une prison ou traine anonymement  ses savates dans une sinistre banlieue avec ses potes les voyous. Il n’a rien à faire dans notre ville !

 

Lien permanent