Weekend de cohesion 2014 – Provence – Piemont !

l y a maintenant deux jours se déroulait dans l’arrière pays grassois le désormais traditionnel weekend de cohésion des identitaires cannois, le quatrième depuis 2010. Cette année, nous avons eu l’honneur de recevoir les milanais de Generazione Identitaria et de partager avec eux des moments intenses de camaraderie, ponctués d’efforts, de rires et de débats. Ainsi, renforçant nos liens déjà solides entre cannois, nous avons pu en créer de nouveaux avec nos camarades italiens, sinon les renforcer pour ceux qui avaient déjà partagé des moments forts à l’Université d’été de Génération Identitaire, qui s’était déroulée le mois dernier au cœur des montagnes savoyardes. Notre weekend en pleine nature s’est donc articulé autour du sport, de l’apprentissage, de la réflexion, et de l’amitié. Course à pieds, parties de football endiablées et exercices exténuants de musculations, tout fut mis à l’œuvre pour entretenir un corps sain. Du coté de l’esprit sain, débats et conférences sur des thèmes divers (personnages, livres, courants etc…), de l’étude d’Orages d’Acier d’Ernst Jünger au Coeur Rebelle de Dominique Venner, en passant par une excellente intervention de Lorenzo Fiato (président de Generazione Identitaria) à propos des différentes mouvances patriotiques italiennes depuis l’après-guerre. Enfin la camaraderie, entretenue tout au long du weekend, atteignant son paroxysme lorsque nous étions tous rassemblés le soir autour du feu, notre communauté de combat entonnant à plein poumons les beaux chants de notre vieille Europe, tels les amis du vent que nous sommes.

” E torneremo Europa… Lo promettiamo a te. 
Europa torneremo uniti per te. “

 

Lien permanent

Le grand remplacement, c’est maintenant !

Hier soir lors de notre dîner-débat nous accueillions l’écrivain et président du parti de l’In-nocence Renaud Camus pour une conférence sur le thème du “Grand Remplacement”, phénomène de migration massive de peuples extra-européens sur notre continent, aboutissant sur le long terme à un remplacement de peuple. Ainsi notre intervenant se livra à une critique fort négative de l’immigration et de ses effets plus que néfastes sur la société dans son ensemble, dans des domaines divers tels que la sécurité, l’éducation, l’économie, le sentiment national, notre civilisation, et bien d’autres malheureusement. Peignant avec réalisme le tableau d’une France en pleine déliquescence, son analyse sociétale ne saurait demeurer franco-française puisque elle porte autant sur notre pays que sur l’ensemble de notre continent, en proie de part en part à ce désastre, en témoigne à des stades encore plus avancés les situations de pays tels que l’Angleterre ou la Suède. Si les explications de notre conférencier sont évidement fondées et surtout plus qu’approuvables par toute personne de bonne foi et ayant une bonne vue, celles-ci contrarient fortement certains partisans actifs du grand remplacement, en témoignent dernièrement le procès (et la condamnation) de Renaud Camus pour “incitation à la haine raciale”, procès stalinien purement idéologique et malhonnête dont les artisans ne sont autres que les “antiracistes” du Mouvement de Rapprochement et d’Amitié entre les Peuples. Ces grands démocrates bénéficient évidement du soutien inconditionnel de la Justice (qui porte bien mal son nom), le tribunal ayant déclaré lors de cette affaire que les propos de l’écrivain faisaient preuve d’une ” stigmatisation d’une rare outrance”, rien que ça. Bien que légèrement détroussé par les modèles de vertus que sont ces associations et juges “antiracistes”, Renaud Camus n’en demeure pas moins convaincu de la lutte vitale contre l’immigration massive. Pour finir, à la suite de cette conférence fut organisé un véritable débat entre l’intervenant et les nombreux militants et sympathisants réunis pour l’occasion, qui a grandement enrichi cet exposé. Enfin le repas fut servi et prirent place de nouveaux débats à chaque table, dans une ambiance chaleureuse que nous aimons à entretenir. Imposé et défendu ardemment par un système corrompu, le remplacement de populations qui s’abat sur la France et sur l’Europe n’aura de cesse d’être combattu par les identitaires, qui depuis leur naissance ont toujours lutté tant contre les conséquences que les causes de ces flux migratoires dévastateurs. Qu’importe les discours moralisateurs, les atteintes à nos libertés et les condamnations, soyez-en sûrs, nous ne baisserons pas les bras !

Lien permanent