Cannes-Identitaire s’invite à la permanence UMP de Bernard Brochand !

Communiqué du 13/01/2013 : « Nouvelle année: nouveaux braquages ! »

Ce dimanche matin une vingtaine de militants de Cannes Identitaire ont pacifiquement investi la permanence de Bernard Brochand (Place du Marché Forville) à Cannes afin d’exprimer la très forte exaspération des habitants des quartiers populaires à l’égard de l’insécurité qui menace leur vie quotidienne.

M. Brochand porte une lourde responsabilité dans cette situation car il est à la fois responsable de la police municipale de plus de deux cents agents et officier de police judiciaire. Mais M. Brochand est également député depuis 2001, et très proche des milieux de pouvoir. Il ne peut pas nous dire qu’il n’y peut rien, ou encore que ce n’est pas pire qu’ailleurs. Il est le premier responsable de cette insupportable dégradation.
Absent au moment de l’arrivée des militants, mais alerté par son adjointe présente dans sa permanence, M. Brochand est venu rencontrer les Identitaires. Les premiers instants d’emportement du député-maire ont fait place au dialogue.

Les Identitaires ont pu, posément et respectueusement, exprimer leurs doléances au premier magistrat : les habitants des quartiers populaires n’en peuvent plus, ils vivent au quotidien la peur au ventre. Et que dire alors des commerçants qui craignent que le prochain braquage soit leur tour après ceux de la rue Marius-Monti (bar-tabac) et du boulevard Vallombrosa (station essence BP)  à Cannes. Il s’agit d’un véritable “Festival des braquages”, auquel les Identitaires souhaitent qu’il soit mis fin définitivement.

Les Identitaires ont ensuite entamé un dialogue avec Jean-Claude Rinaudo, directeur de la Police Municipale de Cannes, qui a pris le temps de les écouter dans les locaux de celle-ci au port. Dialogue courtois, sans concession, qui montre hélas les difficultés de la police municipale dans un contexte social national, voire européen, dégradé et violent qui est la conséquence de la perte des repères culturels et de la conscience de son appartenance identitaire, encouragée par l’ensemble de la classe politique, à laquelle appartient, en bonne place, M. Brochand.

Vidéo :